LE STRESS: Ennemi de notre Système Immunitaire

Mis à jour : 10 déc. 2020



A l’approche de l’hiver et en période Covid-19

chouchouter son système immunitaire est ESSENTIEL.

Pour faire face: Booster son système immunitaire et réduire son stress

De nos jours il n’est plus à démontrer l’effet négatif du stress sur notre santé, mais on ignore souvent à quel point le Système Immunitaire est lié de près au niveau de stress.


Depuis plusieurs années, la communauté scientifique s’intéresse aux effets du stress psychologique sur la santé. Des études ont notamment montré qu’en cas d’infection, le stress est associé à une efficacité réduite du système de défense immunitaire* .

*https://presse.inserm.fr/quand-le-stress-affaiblit-les-defenses-immunitaires/38527/



Dans cette article nous verrons :

· C’est quoi le stress?

· C’est quoi le système immunitaire ?

· Pourquoi le stress exerce une telle influence ?

· Quelles solutions?


C'EST QUOI LE STRESS ?


Le stress n'est pas une maladie de l'homme moderne mais une réaction normale de l'organisme. Indispensable à court terme mais dangereux quand il se prolonge.

« Le stress est l’ensemble des réactions de l’organisme à des agressions extérieures ».

C'est un mécanisme de défense présent chez tous les êtres vivants qui permet de mobiliser les réserves de l'organisme pour assurer la survie ou l'adaptation.



Nous avons tous une capacité ancestrale à répondre aux agressions de notre environnement.

Cette réponse est indispensable pour nous permettre de réagir aux dangers immédiats et protéger notre intégrité physique et psychologique.


Le stress aigu permet de rassembler nos capacités physiques et de focaliser notre attention : le système cardiovasculaire est stimulé, les muscles sont prêts à réagir, nous répondons en faisant face et combattant ou en évitant le danger par la fuite (réponse « fight or flight »).

"Se mettre en position d'attaque ou prendre les jambes à son cou".




Le stress chronique, état de stress permanent, qu’il provienne d’une agression physique (bruit, vie trépidante imposée par le monde moderne…) ou psychologique (proximité dans les villes surpeuplées, tension sur le lieu de travail…) est plus difficile à maîtriser et constitue un facteur de risque facilitant les problèmes cardiaques, l’obésité, l’arthrite, éventuellement un état dépressif et une accélération du vieillissement...et qui affecte aussi notre système immunitaire.


En résumé le stress c'est comme le cholestérol, il y a le bon et le mauvais...Il peut être bénéfique lorsqu'il nous incite à nous dépasser mais il devient dangereux pour notre santé lorsqu'il est répété ou prolongé.



C'EST QUOI LE SYSTEME IMMUNITAIRE?


C'est le système de défense de notre organisme. Il est essentiel à notre survie, sans lui nous devenons vulnérable et perdons toute protection.

Le système immunitaire est un mécanisme naturel de l'organisme. Il nous protège des bactéries, des germes, des virus que nous absorbons malgré nous.


Les principaux organes du système lymphatique:

  • Les ganglions lymphatiques : situés au niveau du cou, des aisselles, de l’intestin, des plis de l’aine, des genoux, ils stockent des lymphocytes.

  • Le thymus : les lymphocytes T y terminent leur maturation.

  • La rate : c’est un réservoir de globules blancs.

  • Les muqueuses : nez, bronches, intestin, voies urinaires et génitales. 20 % des globules blancs résident dans le seul intestin.

  • La moelle osseuse : y sont fabriqués tous les globules blancs. Les lymphocytes B s’y développent jusqu’à leur maturation.

Notre système immunitaire est déjà actif à la naissance, c'est ce qu'on appelle l'immunité innée, mais il continue à se construire et se perfectionner tout au long de notre vie. C'est ce qu'on appelle l'immunité acquise.

On parle alors de mémoire du système immunitaire capable de se souvenir de ses agresseurs et de les combattre plus rapidement lors d'une nouvelle intrusion.

Plus notre système immunitaire est fort plus notre organisme peut lutter contre les agressions et ainsi préserver notre santé.


COMMENT LE STRESS AFFAIBLIT NOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE?


Le stress ne peut pas à lui seul nous faire attraper un virus du rhume ou de la grippe. Mais il affaiblit notre système immunitaire et sa capacité à se défendre contre l'ennemi. Il rend ainsi ses victimes plus vulnérables face aux infections.

L'hormone en cause: LE CORTISOL

Le stress psychologique entraine l'activation dans le cerveau de l'hypothalamus suivit d'une cascade d'évènements qui vont activer le Système Nerveux Sympathique.

Ce dernier va induire la production d'hormones de "Stress" telles que l'adrénaline et la noradrénaline.

Elles vont alors déclencher différentes réactions: augmentation du rythme cardiaque, de la fréquence respiratoire, de la contraction musculaire, de la consommation énergétique...

C'est ce processus qui va nous permettre d'affronter la menace: fuir ou combattre...


Si le stimulus stressant se prolonge soit par la durée soit par la fréquence, le corps rentre en état dit de résistance. Comme la menace à l’air de durer, le corps met toutes les forces de son côté : il libère du sucre dans le sang pour que celui-ci puisse fournir l’énergie nécessaire pendant une période sans apport de nourriture, et libère de nouvelles hormones dont LE CORTISOL dans un seul but : être capable de survivre au danger.


Le cortisol est réputé pour être l'hormone du stress par excellence. C'est une hormone stéroïde secrétée par les glandes surrénales. Elle intervient dans de nombreux processus métaboliques indispensables au bon fonctionnement de notre organisme (équilibre de la glycémie, métabolisme des graisses et des protéines, régulation du sommeil..).

Mais pour la partie qui nous intéresse, elle joue un rôle d'anti-inflammatoire.

Sa sécrétion suit un rythme fixe, maximale entre 06h00 et 08h00 du matin, elle décroit jusqu'au soir.


Le corps s'habitue au taux élevé de cortisol dans le sang et notre système immunitaire devient de plus en plus insensible aux signaux d'alarme.

L’inflammation est en partie contrôlée par le cortisol. Ce puissant anti-inflammatoire naturel, est produit en grande quantité lorsqu’on est soumis à une agression virale ou bactérienne ou… à un stress important.

On pourrait donc imaginer que plus il y a de cortisol, meilleure est la réaction inflammatoire. Pas du tout !

Des chercheurs américains ont remarqué que passé un certain seuil, l’organisme s’habitue à la présence du cortisol et fini par résister à son action anti-inflammatoire.

Conséquence : lors d’une attaque pathogène, les cellules du système immunitaire sont insensibles au cortisol libéré, comme « endormies », et ne jouent plus leur rôle de défenseur.



CONCRETEMENT COMMENT JE FAIS ?




Halte au STRESS


Le stress survient lorsqu'il y a un déséquilibre entre la perception que l'on a des contraintes imposées par l'environnement et celle de ses propres ressources pour y faire face.

Dans notre monde moderne où tout va de plus en plus vite, il n'est pas toujours simple au possible d'éliminer les sources de stress.

  • Il faut être performant au boulot, à la maison, être ultra connecté...

  • En milieu urbain, nous sommes en permanence confrontés au bruit, à la pollution, aux problèmes de circulation...

  • Un climat anxiogène permanent est relié tous azimut par les média: Covid-19, terrorisme, crise économique, climat...

Pour abaisser le taux de cortisol et protéger son système immunitaire, il faut apprendre à gérer son stress.

On se ménage, on prend soin de soi!!!

L'humeur et l'attitude ont un impact incroyable.


Je fais une pause.


En lisant cet article vous prenez déjà du temps pour vous. C’est top! Soyez-en fier. Continuez!!!


C’est libre et personnel à chacun. L’essentiel est de pratiquer une activité qui vous plaise, qui vous apaise.


Je pratique une activité physique. N'oublions pas que pour se maintenir en bonne santé il faut à minima 30 mn de marche par jour.

Alors j'en profite pour prendre les bonnes habitudes!!!

Randonnées, promenades en forêt, marche, course, natation, vélo, mais aussi yoga, Qi gong, Tai chi...Il y en a pour tous les goûts et pas besoin d'être un grand sportif.

Mais attention je n'oublie pas qu'une activité très intense, durée, fréquence peut produire l'effet inverse.


Je pratique une activité de loisir. Manuelle, artistique, créative, le choix est large: lecture, cuisine, écriture, tricot, jardinage, coloriage...